Nos ambassadeurs

Le trail, ce sont nos ambassadeurs qui en parlent le mieux...

Manon Bohard

Qui es-tu ?

Je suis originaire du Chauffaud (au-dessus de Morteau à 200 m de la frontière suisse).

Je suis diététicienne nutritionniste et coordinatrice au réPPOP-BFC qui est un réseau et centre de référence surpoids obésité pédiatrique (prise en charge et prévention de l'obésité chez l'enfant) et plusieurs à côtés dans la nutrition du sportif (stage, conférences, suivis...) mais en diminution du fait de mon manque de temps et de la place que prends dorénavant mes entrainements et mon activité de sportive en ultra trail.

Qu’est-ce que tu aimes dans la pratique du trail en général ?

Tout d'abord, le trail est une grande passion d'abord familiale puis partagée avec beaucoup d'amis et connaissances avant de devenir un besoin et moment à moi d'introspection, lâcher prise et dépassement de ses propres limites. J'y retrouve un grand plaisir tout simplement par le fait que je suis une hyperactive qui aime être dehors, proche de la nature et de l'effort, également une compétitrice avide de progresser et toujours chercher à dépasser les limites fixées. J'y trouve également un intérêt vis à vis de la connaissance de la physiologie, de la nutrition et des aspects mentaux et psychologiques.

Quel est ton coin préféré dans le Haut-Doubs ?

Mes parcours favoris sont côté Suisse : le Creux du Van, le Chasseron, les aiguilles de Baulmes et le Suchet et Mont d'or font partis des Top One ! Je m'entraine également du côté de Mouthier Hautepierre et Ornans et pratique le vélo dans les alentours de Besançon et vallée de la Loue, j'aime particulièrement ces coins même si initialement je me sens comme un poisson dans l'eau dans les montagnes un peu plus hautes et escarpées...

Quels sont les atouts du Haut-Doubs pour la pratique du trail ?

Le Haut Doubs permet juste une pratique du trail en moyenne montagne sans de trop forts dénivelés et permet de cumuler pas mal de kms sur des demis journées/journées, aller d'un point A à un point B facilement rien qu'avec une paire de baskets et un sac de trail avec un peu d'eau...pas besoin de beaucoup. Les gites, villages et villes sont vite atteignables et permettent de se ravitailler, s'abriter et ne pas trop porter et ainsi passer du bon temps dans les gites, restaurants, bars… et oui car c'est aussi ça le plaisir du sport ! On retrouve également des revêtements et terrains très diversifiés (chemins, sentiers forestiers, route, falaises et caillasse, champs et terrains herbeux...) et des climats très agréables à la pratique. La neige en fin d'hiver permet de pimenter un peu les sorties et même faire des traversées moitié à ski de fond moitié en courant...bref le bonheur !

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait commencer ?

Le trail est un sport énergivore et qui peut être traumatisant pour les articulations et les muscles donc il faut pouvoir y aller progressivement sans bruler les étapes et en s'entourant et changeant d'endroits pour éviter toute monotonie. Les clefs à mon sens résident dans cette notion de progressivité, adaptation et connaissance de soi et de ce qui plait (effort court ou long, faible dénivelé ou fort dénivelé...), la nutrition et la récupération pour toujours progresser tout en s'écoutant et se faisant plaisir.

Quelques secrets de préparation avant une course ?

Mes secrets de préparation ??? Mon entraineur car sans lui je serais bien incapable de pouvoir planifier mes semaines, cycles d'entraînement et saisons et sortir un peu de ma zone de confort tant mes journées sont bien remplies... j'aurais tendance à en faire trop surement mais surtout à oublier la qualité (séances de vitesse, spécifique, renforcement, etc…). Je lui fais totale confiance pour cela. Je pense également que mes habitudes alimentaires et le soutien de mon entourage sont des éléments très favorables à ma préparation. Mes points faibles : la gestion du stress (quotidien) et mon sommeil.

Quelles valeurs sont pour toi essentielles dans la pratique du trail ?

Selon moi les valeurs auxquelles je cherche à tendre sont le partage, le dépassement de soi, le respect d'autrui et l'humilité et je pense que le trail est un sport qui peut se pratiquer à tout niveau et tout âge dans le respect de celles-ci.

VIDEO : Les conseils de Manon avant le Trail du Mont d'Or >>>


Xavier Thévenard

Qui es-tu ?

Je viens des Plans d'Hotonnes, dans les Montagnes du Jura. J'ai gagné, entre autres, toutes les courses de l'UTMB à Chamonix ainsi que 3 fois la course phare l'UTMB : 170 km et 10 000m de dénivelé (équivalent championnat du monde d'Ultra trail). Aujourd'hui, j'ai la chance de vivre de mon sport, car j'ai des partenaires qui m'aident. Sinon j'ai une formation dans le bois et des diplômes d'éducateur sportif comme moniteur de ski de fond.

Qu’est-ce que tu aimes dans la pratique du trail en général ?

J'aime cette sensation de liberté d'être dehors, dans des environnements naturels de rêve comme les Montagnes du Jura.

Quel est ton coin préféré dans le Haut-Doubs ?

J'habite à Jougne, donc forcément, le Mont d'or est à côté de chez moi et j'y vais très souvent et le coin est top.

Quels sont les atouts du Haut-Doubs pour la pratique du trail ?

Le Haut-Doubs est un secteur où il y a encore des coins sauvages et bien sauvegardé, il est possible d'y trouver facilement du dénivelé, et la vue sur les Alpes est magnifique. 

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait commencer ?

Apprendre à connaître son corps et à écouter les signaux qu'il nous envoie, ne pas brûler les étapes en allant pas trop vite vers les courses trop longues qui peuvent laisser des traces si on est pas bien préparé.

Quelques secrets de préparation avant une course ?

Avant une course, il est important de passer beaucoup de temps dehors, par n'importe quel temps pour faire des sorties, beaucoup de sorties... Et penser à calmer le jeu à l'approche des courses, même si l'envie d'y aller est quand même là... 

Quelles valeurs sont pour toi essentielles dans la pratique du trail ?

Il faut être proche de la nature car c'est en elle que je puise l'énergie quand j'en manque, se dire qu'il faut la respecter car si elle se dégrade, je n'aurai plus le même plaisir à aller dehors.Il faut aussi être humble car en Ultra trail, l'histoire n'est jamais la même et on ne sait jamais comment cela peut se passer...